La pétanque au cinéma : une vraie comédie humaine !

La pétanque au cinéma

La pétanque au cinéma

Avez-vous déjà remarqué à quel point une partie de pétanque peut se transformer en vraie comédie humaine ? Bon joueur ou mauvais joueur, entraide ou ruse, solidarité ou rivalité, quand nous jouons aux boules, nous exprimons nos bons côtés comme nos travers.

Mis en scène, exagérés, sublimés, le jeu tactique, l’esprit d’équipe et le verbe haut chers à la pétanque ont fait l’objet de films cinématographiques et de scènes souvent devenues de véritables références. A l’occasion du Festival de Cannes qui se tiendra cette année du 6 au 17 juillet 2021, nous avons eu envie de vous faire revivre les scènes cultes de la pétanque au cinéma !

La pétanque, c’est sacré ! La preuve avec les films de Marcel Pagnol.

« Ce n’est pas une plaisanterie, c’est une partie de pétanque ! » Cette phrase prononcée dans la fameuse scène du film Fanny, réalisé en 1932 par Marcel Pagnol, en dit long sur le culte voué à la pétanque ! Alors que le tramway file sur ses rails, voilà le conducteur obligé de s’arrêter pour laisser se dérouler une partie de pétanque qui a dévié sur son trajet. Le monde s’arrête de tourner tant que la dernière boule n’est pas lancée. Et oui, la pétanque est une chose sérieuse !

Certains râlent et sont pressés mais tous sont finalement concentrés sur ce dernier point. Cette partie de pétanque, qui s’avère être du jeu provençal, est le reflet d’une époque où le jeu de boules était une véritable institution dans beaucoup de villes et de villages, notamment dans le sud de la France.

Vêtus de vestes et de gilets, coiffés de chapeaux de paille, rien que la tenue montre à quels points les joueurs prennent la pétanque au sérieux. Sans doute moins pressés que nous, ils prenaient alors le temps de s’adonner à des parties de boules mémorables qui débouchaient parfois sur des disputes tout aussi remarquables !

Oui, pas toujours facile d’accepter la défaite. La tirade de César, immortalisée par l’acteur Raimu, son accent du sud et son léger penchant à dériver sur d’autres sujets pour ne pas passer pour un mauvais joueur reste inoubliable ! La partie de boules sur le tramway, une scène d’anthologie qui semble avoir contribué à la popularité de la pétanque.

scène du film Fanny la pétanque sur le tramway

La partie de boules sur le tramway

Toujours aussi élégants, on retrouve des joueurs pour qui la pétanque est sacrée, dans le film La Gloire de mon Père, sorti en 1990. Sur la place du village, les hommes s’impatientent. « Le jeu de boules est une affaire trop sérieuse pour qu’on s’occupe d’autre chose ! » Le braconnier n’en finit par de revenir pour finalement prendre la fuite devant la police.

C’est alors le père de Marcel qui tombe la veste, le remplace et qui fait gagner son équipe grâce à deux beaux carreaux ! La chance du débutant qui fera la fierté de son fils et qui leur permettra de s’intégrer définitivement dans le village. On ne cesse de le répéter, la pétanque est un sport qui crée du lien !

« Rester concentré ! » La pétanque et l’humour au cinéma.

Quand on a la gagne, tous les moyens sont permis pour arriver à ses fins ! Ainsi, le gendarme le plus connu de France, j’ai nommé le Maréchal des logis-chef Cruchot, n’hésite pas à tricher pour se faire valoriser auprès de son supérieur, l’adjudant Gerber.

Menée avec brio par quatre acteurs prodigieux, cette scène de pétanque du Gendarme de Saint-Tropez, à l’affiche en 1964, est incontestablement culte. Avec ses fameuses mimiques, Louis de Funès, en gendarme zélé, se retrouve comme souvent « l’arroseur arrosé » ! Tricheur et gaffeur, il est aussi très mauvais joueur. Aux côtés de Michel Galabru, Jean Lefebvre et Christian Marin, il nous fait toujours autant rire !

Toujours dans le style comique, cette partie de pétanque extraite du film de 1978 Je suis timide mais je me soigne. On retrouve un Pierre Richard irrésistible qui tente de déconcentrer un Robert Castel qui monte en pression et qui ne parvient pas à lancer sa boule ! Les échanges de regards complices entre Pierre Richard et Aldo Maccione en disent long sur leur stratégie de jeu. Surtout, on ne se lasse pas du dialogue hilarant entre les joueurs, porté par un casting haut en couleurs !

La pétanque au cœur d’un polar avec Plein Fer !

Une sombre histoire de famille, des paris occultes, des parties truquées, Plein Fer est un polar sportif sur fond de pétanque. Réalisé par Josée Dayan, ce film est adapté d’un roman de Serge Martina. Le scénario : pour venger la mort mystérieuse de son fils ruiné par ce jeu, un homme va pousser son petit-fils à s’entraîner à la pétanque jusqu’à ce que l’opportunité de laver l’honneur de la famille se présente.

Ce drame, aussi qualifié de « nanar » par certains, ne semble pas avoir remporté de critiques élogieuses lors de sa sortie en 1990 mais c’est l’un des rares films totalement axé sur le jeu de boules. Au cœur de ce complot sportif, un beau casting avec Serge Reggiani, Patrick Bouchitey, Olivier Martinez et une apparition de Bernadette Lafont. Pas de bande-annonce disponible pour ce film mais une affiche qui met les boules de pétanque à l’honneur et qui laisse planer le suspens !

affiche du film de pétanque Plein Fer

Affiche du film « Plein Fer »

« Aller au bout de ses rêves », la leçon du film « Les invincibles »

Devenir champion de pétanque, un rêve pour Moktar Boudali, dit Momo. Alors qu’il ne vit que de parties d’arnaques à la pétanque, ce prodige du jeu de boules va voir son destin bouleversé. L’organisation d’un tournoi de pétanque international et la promesse d’une très grosse somme pour le vainqueur va venir titiller le rêve qu’il avait enfoui. Avec son complice, un ancien champion de pétanque désabusé et campé par Gérard Depardieu, il va s’entraîner dur dans l’espoir d’être sélectionné dans l’équipe de France.

affiche du film de pétanque les invincibles

Affiche du film “Les Invincibles”

Un film sur la persévérance, l’audace, l’amitié, l’amour qui traite aussi de notre capacité à nous assumer et à nous dépasser. Sorti en salle en 2013, il est également interprété par Daniel Prevost, Atmen Kelif, Virginie Efira, Edouard Baer et Bruno Lochet. Il faut savoir que c’est Marco Foyot, l’une des légendes de la pétanque, qui a conseillé Gérard Depardieu sur son jeu et sa gestuelle. C’est également lui qui est à l’origine des carreaux, palets et reculs que l’on voit à l’écran. Un film plein de tendresse, d’humour et d’humanité !

Et vous, quelles sont les scènes de pétanque qui vous ont le plus marqués au cinéma ? N’hésitez pas à nous les partager en commentaire !

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.